Un peu de technique :

 Depuis la fin des années 70 et dans les années 80 les moteurs à injection électronique se sont répandus, les 205 GTI, BMW série 3, Alfa GTV6, Porsche 911… en sont les icônes.

 Dans ces systèmes d’injection (par exemple : BoschTM L-jetronic et Motronic) la gestion du moteur est assurée par un calculateur électronique (ECU), les informations de différents capteurs sur le moteur permettent au calculateur de paramétrer les commandes de l’injection et parfois de l’allumage.

 Toutes les informations entre le calculateur et les capteurs du moteur circulent via un faisceau électrique (ensemble de fils électriques et de connecteurs).

L’importance du faisceau électrique d’injection :

 Il est évident que toutes informations non ou mal reçues par le calculateur ou un capteur entraînera une défaillance de fonctionnement.

 Au cours du temps un faisceau électrique s’altère par oxydation des contacts, coupures de fils, interventions humaines… Entraînant des pannes ou des baisses de performances dont la cause est souvent difficile à identifier

 C’est pourquoi le faisceau d’injection est un élément clé d’un système d’injection électronique.

 Pour des véhicules anciens la maintenance ou la restauration du faisceau d’injection est indispensable pour une utilisation sereine.

Pourquoi refabriquer des faisceaux d’injection ? :

 Or nous constatons qu’ il est devenu difficile d’entretenir ou de dépanner ces faisceaux , les constructeurs n’assurent plus leurs fabrications et retrouver les connecteurs qui les composent est problématique.

 Souvent la seule solution passe par l’achat d’un faisceau d’occasion avec les risques que cela comporte.

 C’est pourquoi afin d’apporter une solution fiable à tous les utilisateurs de ces véhicules à injection des années 80, nous étudions actuellement la possibilité de refabriquer leurs faisceaux neufs .